top of page
  • yoga-vision

Yin yoga et marmas, pourquoi ?


une formation de professeur de Yin Yoga classique en combinaison avec l'enseignement des zones réflexologie ayurvédiques/indiennes ? Le Yin Yoga connaît une popularité grandissante en raison de sa particularité de maintenir des postures de yoga classiques pendant des périodes prolongées (environ 3 à 5 minutes ou plus). Cette pratique permet de se détendre profondément en utilisant des accessoires tels qu'un bolster, un bloc et une ceinture de yoga, ce qui favorise la libération des tensions accumulées dans le système musculo-squelettique. En plus de ce bienfait pratique pour la vitalité et la détente, le Yin Yoga enseigne également comment stimuler et revitaliser les différents organes en fonction de la position adoptée. Les professeurs de Yin Yoga transmettent ces connaissances en expliquant les bases de la médecine chinoise et de la théorie des méridiens, et comment elles sont liées aux asanas/positions de yoga, dans le cadre de leur formation. Cette approche novatrice, créée par des professeurs de yoga américains à la fin du siècle dernier, répond parfaitement aux besoins contemporains. Elle offre un style de yoga qui correspond parfaitement aux demandes de notre époque. J'ai moi-même été impressionnée lorsque Sahra Powers (l'une des pionnières du Yin Yoga) est venue à Paris il y a de nombreuses années pour présenter ses ateliers de Yin Yoga à un nouveau public. Cependant, il est intéressant de se demander pourquoi la théorie énergétique indienne/yogique n'a pas été intégrée au Yin Yoga, alors que la théorie chinoise a été adoptée. Cette disparité pourrait simplement s'expliquer par les connaissances solides des fondateurs en médecine traditionnelle chinoise, plutôt qu'indienne. Il m’est progressivement apparu que le yoga enseigne souvent seulement une partie du système énergétique indien (les chakras et les principaux nadis/principaux canaux d'énergie), tandis que la partie complémentaire était enseignée dans l'Ayurveda (nadis/canaux d'énergie, Marmani/points de réflexologie, doshas/bioénergies), liée à des préoccupations de santé telles que la prévention et la guérison. Bien que la pratique de rester longtemps dans les postures de yoga ait toujours été présente dans la discipline, elle a été peu enseignée en Occident en raison de son caractère avancé, impliquant souvent des aspects comme la maîtrise de la respiration, la visualisation et le mantra. La compréhension précise de la manière dont les techniques de yoga peuvent influencer positivement le corps énergétique pour accroître la vitalité et favoriser la guérison fait partie intégrante du patrimoine culturel du yoga et de l'Ayurveda. Dans l'Inde ancienne, le yoga se concentrait davantage sur la croissance spirituelle tandis que l'Ayurveda se préoccupait de la santé physique. Bien que de nombreux adeptes du yoga en Occident soient toujours attirés par l'aspect spirituel, la pratique attire aujourd'hui principalement ceux qui cherchent à améliorer leur bien-être physique et mental en réduisant le stress et en gagnant en vitalité. Il est donc logique que les deux disciplines sœurs du yoga et de l'Ayurveda, qui ont toujours été complémentaires en Inde, viennent enrichir nos connaissances yogiques ici également. Lorsque nous comprenons comment les points marma peuvent bénéficier à nos organes, notre physiologie et notre anatomie dans notre pratique du yoga, celui-ci devient une forme de thérapie, nous permettant de soutenir activement notre santé grâce à cette connaissance. C'est pourquoi je me réjouis de ceux qui souhaitent redécouvrir ces connaissances profondes et désirent élargir et enrichir leur pratique du yoga en général, et du Yin Yoga en particulier, grâce à notre formation "Yin Yoga et Marma".

79 vues0 commentaire

CATEGORIES DU BLOG

ATELIERS DE YOGA ET AYURVEDA

Ashtanga Yoga

SUIVEZ-NOUS

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes nos dernières actualités, ateliers.

Child Pose
bottom of page