top of page
  • yoga-vision

Asana du mois : Shirshasana – le poirier

Dernière mise à jour : 1 juin

Je décris cette position ici parce que ses avantages incroyables incitent de nombreuses personnes à vouloir essayer cet asana rapidement. De plus, il stimule tous les chakras en même temps, ce qui signifie pour le yogi un boost de l'énergie kundalini.


Cependant, cette posture n'est pas sans danger pour la colonne cervicale, et de nombreux accidents surviennent parce que les étudiants en yoga sous-estiment la préparation nécessaire. Je recommande de pratiquer la posture du dauphin suffisamment longtemps comme préparation.


Ce n'est que lorsque vous avez acquis de bonnes connaissances et une expérience solide en yoga, et que vous pratiquez sous la supervision d'un professeur compétent, que vous devriez vérifier avec lui si vous êtes prêt pour cet asana sans risque de blessure.


Bénéfices :


  • Améliore votre équilibre et renforce votre concentration : Le poirier (Shirshasana) est souvent appelé le roi des asanas. Lorsqu'il est maintenu plus longtemps, cette position inversée a un effet très équilibrant et énergisant. Le cerveau, la colonne vertébrale et le système nerveux sympathique sont bien irrigués.

  • Bon pour les varices, les coliques néphrétiques et la constipation tenace : Shirshasana est considéré comme rajeunissant : la circulation sanguine dans le cuir chevelu est améliorée, ralentissant ainsi la chute et le vieillissement des cheveux. Les rides ne se forment pas aussi rapidement sur le visage.

  • Favorise l'équilibre et la coordination musculaire : De nombreuses fonctions cérébrales telles que la mémoire, la concentration, la pensée créative et la clarté mentale sont augmentées.

  • Développement du courage, de la confiance en soi, de la concentration et de la volonté : Sur le plan énergétique, Shirshasana aide à sublimer l’énergie sexuelle et à la transformer en Ojas (force vitale et immunitaire cellulaire) et en énergie spirituelle.


Instructions avec une alternative :


Pour le poirier, tout le corps doit être bien préparé, en pleine santé et prêt. Cela signifie que la force, la flexibilité et les connaissances préalables doivent déjà être intégrées dans votre pratique. Dans tous les cas, demandez conseil et accompagnement à un professeur de yoga compétent.


Si votre colonne cervicale est fragile en raison d'une mauvaise posture ou d'une blessure antérieure, vous pouvez vous entraîner avec une chaise spéciale - feedup - qui protège la colonne cervicale en n'appuyant aucun poids dessus.


Instructions pour la posture classique :


  1. Préparation : Assis sur vos talons, mesurez vos coudes pour qu'ils soient écartés à la largeur des épaules et placez vos avant-bras au sol. Gardez vos coudes à cette distance, relâchez vos mains et pliez-les de manière à ce que vos coudes et vos mains forment un triangle.

  2. Placement de la tête : Placez maintenant votre tête au milieu de votre couronne dans vos mains légèrement ouvertes. Le cou est aligné perpendiculairement au sol. C'est votre base stable pour la poursuite de la construction.

  3. Étirement des jambes : Étirez vos jambes et faites de petits pas aussi près que possible de vos coudes. Lorsque votre bassin est au-dessus de vos épaules et que votre colonne vertébrale est verticale, vous êtes en demi-poirier. Les débutants peuvent rester dans cette position pendant quelques respirations puis revenir à la pose de l'enfant.

  4. Levée des pieds : Si vous souhaitez continuer en poirier, soulevez lentement vos pieds du sol, pliez vos genoux et tirez vos pieds vers vos fesses. Restez un instant dans cette position et vérifiez votre stabilité.

  5. Extension des jambes : Ensuite, pliez vos genoux et poussez-les vers le haut pour que vos hanches soient étendues. Votre dos, vos hanches et vos cuisses forment désormais une ligne droite. Enfin, étirez vos jambes de manière à ce que la plante de vos pieds pointe vers le haut. Le bas des jambes est désormais également en position verticale avec le haut du corps et les hanches. Vos pieds sont détendus ensemble.

  6. Stabilisation : Une fois en poirier, vous pouvez activement éloigner vos épaules de vos oreilles, rapprocher un peu vos omoplates et contracter vos muscles abdominaux pour que le bas de votre colonne vertébrale soit bien droit. Le poids est réparti uniformément sur les coudes et les avant-bras, créant ainsi une base stable.

  7. Durée et sortie : Restez dans cette position pendant 5 à 8 respirations ou aussi longtemps que cela vous fait du bien et que vous avez suffisamment de force pour sortir de la position de manière contrôlée. Réduisez la position de manière contrôlée dans l'ordre inverse, puis reposez-vous dans la pose de l'enfant pendant quelques respirations. Vous pouvez alors ressentir l’effet de l’exercice en étant allongé sur le dos (Shavasana).

61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


CATEGORIES DU BLOG

ATELIERS DE YOGA ET AYURVEDA

Ashtanga Yoga

SUIVEZ-NOUS

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes nos dernières actualités, ateliers.

Child Pose
bottom of page