top of page
  • yoga-vision

Introduction dans les chakras

Introduction

"Du nombril de la Conscience suprême, gisant dans une eau infinie, surgit un lotus aux pétales en nombre infini, brillants comme dix millions de soleils." - Siva Purana, 1.2.34 – 36


Le mot « chakra » vient du sanskrit et signifie roue ou vortex. Les chakras sont des centres d'énergie et de conscience dans le corps humain, également appelés vortex énergétiques ou centres de pouvoir. Les premières instructions pour les activer apparaissent dans les Upanishads, les écrits sacrés védiques de l'Inde vers 500 avant J.C., notamment dans le Shandilya Upanishad et le Cudamini Upanishad.


Les chakras ne sont pas des centres matériels et anatomiquement définissables, mais plutôt des vortex énergétiques du corps humain. Les voyants et les guérisseurs de l’Inde et du Tibet ont acquis des connaissances sur ces centres d’énergie subtile grâce à la contemplation méditative. Bien que la tradition de l'enseignement des chakras soit liée au yoga, ces centres peuvent être expérimentés par des personnes sensibles, indépendamment de leur culture et de leur époque.


Les chakras rayonnent à travers le corps via des canaux énergétiques, ou nadis, dans différentes zones en fonction de leur emplacement. Ils influencent les fonctions des organes, la circulation, l’activité hormonale, mais aussi les émotions et les pensées. Ce faisant, ils transforment l’énergie vitale cosmique, ou prana, qui imprègne constamment les êtres vivants. Le prana est absorbé dans les chakras, collecté et mis à disposition pour les processus physiques, mentaux et spirituels.


Si l’absorption du prana est assurée, l’organisme reste en bonne santé et peut évoluer naturellement. En revanche, si l’absorption et la circulation du prana dans l’organisme sont affaiblies, les systèmes vivants deviennent faibles ou malades.


Traditionnellement, chaque chakra est associé à des couleurs, des symboles, des mantras et des éléments divins qui correspondent aux fréquences de vibration du vortex énergétique respectif et aident à en déchiffrer la signification ésotérique.


De nos jours, de nombreuses personnes redécouvrent ce système énergétique ancien et partagent leurs expériences et interprétations dans de nombreux ouvrages, ce qui est très positif. Puisque la connaissance des chakras constitue une partie importante du système du yoga, il est judicieux de se concentrer sur les connaissances traditionnelles pour créer une base solide pour nos expériences pratiques dans le yoga.


Histoire


L’utilisation de la méditation des chakras comme chemin vers l’illumination spirituelle remonte à plusieurs milliers d’années. Elle trouve ses racines dans les traditions spirituelles formulées dans le sous-continent indien au cours des premiers siècles de l’ère commune (CE). Les techniques ont été transmises oralement jusqu'à l'époque médiévale, et leurs preuves écrites datent du 19e siècle.

Les anciennes traditions chinoises partagent certains concepts de la méditation des chakras : le prana, terme sanskrit pour l'énergie subtile, est appelé chi ou ki dans la philosophie taoïste chinoise. Ce que l'on appelle les nadis ou canaux d'énergie dans la tradition indienne sont les méridiens dans le modèle chinois. Cependant, les enseignements chinois font peu référence aux sept chakras majeurs présents dans la connaissance du yoga.


Le Hatha Yoga s'est développé en Inde il y a des milliers d'années comme méthode pour atteindre l'illumination, c'est-à-dire la libération de la souffrance et du cercle vicieux du samsara.


Nous trouvons mention de centres d'énergie subtile dans les religions tibétaines Bonpo et Maya, ainsi que dans les traditions inca, cherokee (amérindienne), égyptienne et africaine. Certains écrivains modernes ont assimilé l'ancienne sagesse des chakras du yoga aux sacrements chrétiens ainsi qu'à l'Arbre de Vie de la Kabbale.


Dans la mythologie grecque et romaine, Hermès/Mercure, le messager des dieux, porte le caducée, un court bâton enlacé par deux serpents et parfois surmonté d'ailes. Les serpents sont un symbole traditionnel de renaissance. Dans la tradition du yoga, le caducée peut être considéré comme une image des trois canaux principaux, les nadis. L'ida et le pingala s'entrecroisent autour du sushumna (le nadi central sur lequel se trouvent les chakras) jusqu'à ce qu'ils se rejoignent au niveau de l'ajna, ou chakra du front, qui ressemble à une graine ailée.

39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


CATEGORIES DU BLOG

ATELIERS DE YOGA ET AYURVEDA

Ashtanga Yoga

SUIVEZ-NOUS

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes nos dernières actualités, ateliers.

Child Pose
bottom of page